Committee
Union Africaine (intermédiaire)
Country
Algeria

Author

Tanya Privé
France

Cite as https://mymun.com/ppdb/8536

1) Consolider et soutenir une transition politique en Libye. La remise en cause des élections du parlement libyen en 2014, a donné suite à une crise politique et sécuritaire sans précédent depuis les évènements issus du changement de pouvoir de 2011 en Libye. Instabilité politique caractérisée par l’absence d’une autorité politique unique et légitime, ainsi de nombreuses crises sur le plan humanitaire et sécuritaire restent à déplorer. Il est donc nécessaire en tant qu’état voisin et allié de soutenir une solution pacifique qui passe par un consensus sans exclusion, ni marginalisation afin d’arriver à un équilibre des forces en présence. La mise en application de la résolution 1970 (2011) du conseil de sécurité, puis de la résolution 2259 (2015) et de l’accord de Skhirat du 17 Décembre 2015 ; sont autant d’avancées dans l’apaisement des tensions présentes en Libye. Le conseil de sécurité aura souligné l’importance d’un processus ouvert à tous, encourageant vivement le Gouvernement d’entente nationale à œuvrer avec toutes les parties à la réconciliation et à renforcer les activités de communication politique dans toute la Libye, et exhortant toutes les parties et institutions en présence à œuvrer de façon constructive, en toute bonne foi et avec une volonté soutenue cf. Résolution 2323 (2016). Nous partageons la même v...