Committee
Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) - Niveau débutant
Country
Iran, Islamic Republic of

Author

ines benallal
Morocco

Cite as https://mymun.com/ppdb/8044

La république islamique d'Iran est un pays d'Asie de l'ouest qui est borné au nord par la mer Caspienne et au sud par le golf persique. Il partage des frontières avec l'Azerbaïdjan, l'Arménie, l'Irak, le Pakistan,, Le Turkménistan, et la Turquie. La langue officielle est le Persan et la capitale, qui est aussi la plus grande ville, est Téhéran. L'Iran se modernise et s'occidentalise quand le général Rêza khan prend le pouvoir et se proclame Shah (dynastie des Pahlavis). Avec ses élans nationalistes, le Shah revient à menacer les intérêts des Britanniques et des Russes (qui exploitaient les gisements de pétrole en Iran). Ceux-ci forcent le Shah à abdiquer et le remplacent par son fils. Celui-ci, très contesté,n'arrive à garder le pouvoir qu'avec l'aide des américains. La révolution islamique de 1979 placera l'Ayatollah Khomeini à la tête du pays qui impose la loi coranique comme la seule façon de vivre en Iran.Le chef de l'Etat iranien n'est pas le président (qui est actuellement Hassan Rohani) mais bien le guide suprême (personnage religieux, actuellemet:Ali Khamenei).

Sujet 1 : Lutte contre le trafic d’œuvres d'art dans les zones de guerre

Le trafic illicite de biens culturels s’accroît de jour en jour et n'épargne aucune région du globe. Le trafic de biens culturels est une forme de criminalité transnationale qui concerne les pays d’origine, de transit et de destination. Le combat mené à l'échelle internationale contre ce trafic s'intensifie également. L'Iran ne connait pas un trafic d’œuvres d'art aussi important que ses voisins (l'Irak, la Syrie, la Turquie..) en raison d'un pouvoir stable et d'autorités actives et jugées compétentes. Cependant, la République Islamique n'y échappe pas. En 2016 , l'Italie a rendu 30 objets de culture persan, dont des poteries et des pièces d'orfèvrerie qui avaient été saisies sur des contrebandiers entrant en Italie en 2008. L'Organisation iranienne du Patrimoine Culturel ignore comment ces objets précieux ont été volés et sortis d'Iran. La Cour Européenne avait été saisie du dossier et la bataille juridique engagée a fini en faveur de l'Iran. Les pillages en Iran sont assez rares, et le pays surveille bien son patrimoine. Ainsi...