Committee
OSCE
Country
Spain

Author

Cite as https://mymun.com/ppdb/6106

Papier de position : Délégation du gouvernement du Royaume d’Espagne – Comité OSCE – Sujet 1

L’Espagne est un membre fondateur de l’OSCE. Elle y occupe incontestablement une place fondamentale. La participation de notre pays s’articule autour de trois pôles : le financement de l’institution et des missions (6 885 190 euros pour 2014, soit 4,8% du budget total), le détachement de fonctionnaires espagnols, la prise de position systématique lors des débats avec les autres membres. De plus, il est à noter que l’Espagne à accueillit en 1995 le processus de Barcelone a l’initiative de l’Union Européenne, qui a abouti à la création de l’EUROMED devant favoriser les relations de voisinage des différents pays de la méditerranée, notamment sur le « renforcement du dialogue politique et de sécurité, de la coopération économique et financière, sociale et culturelle ». Rappelons aussi que Javier Solana, ancien Ministre espagnol des affaires étrangères (1992-1995) et Secrétaire général de l’OTAN (1995-199) a dirigé la politique extérieure de l’Union Européenne (PESC) pendant 10 années (1999-2009).

La situation géostratégique de l’Espagne, c’est-à-dire sa proximité avec le continent africain, a fait acquérir à notre pays une grande expérience des questions migratoires. De Melilla à Ceuta en passant par les Canaries, notre nation a dû apprendre à développer un savoir-faire, et ce quels que soient les gouvernements, en gestion de flux humains aux frontières aussi divers qu’ils soient (migrants politiques, économiques ou environnementaux). C’est pour cette raison que notre pays a constitué un modèle pour l’Europe en matière de politique migratoire. D’ailleurs, selon les propos de Jorge Fernandez Diaz, notre Ministre de l’Intérieur, « quand les dirigeants de l’Union Européenne regardent la carte, ils se rendent compte que la méditerranée orientale (Turquie, Lesbos, Grèce) et centrale (Lampedusa, Italie) font partie du problème et que néanmoins, dans la méditerranée occidentale il y a l’Espagne, il y a le Maroc, avec le détroit de Gibralt...

Subscribe to the Delegate's Club to fully unlock this Position Paper.

You can search and browse the Position Paper Database and read abstracts for each paper. To get access to the full database and the full content of all Position Papers, get a Delegate's Club subscription Learn More

Subscribe Now!