Committee
SPECPOL
Country
Austria

Author

Cite as https://mymun.com/ppdb/6049

L’action de la République d’Autriche au sein de la quatrième commission « Politiques spéciales et décolonisation » a toujours été empreinte d’une volonté affichée d’accéder à une paix durable. La République d’Autriche pense que le respect du droit international, des frontières et de la souveraineté étatique apparaissent comme les moyens les plus justes d’accéder à cette paix. Ils ont en effet été construits au sein des institutions internationales et sont, dans leur essence même, des moyens dotés d’une force de droit et s’inspirant du principe de non-ingérence. Cette partie du droit international est le fruit d’une tradition européenne héritée du Traité de Westphalie datant de 1648.

La question d’un État palestinien au Moyen Orient Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la résolution 181 qui prévoit la création d’un État juif et d’un État arabe. L’indépendance de l’État d’Israël est déclarée le 14 mai 1948, et la tension entre le nouvel Etat et les pays arabe balance du côté de la guerre. À l’issue de la
guerre de la guerre des « six jours » en 1967, Israël
occupe toute la Palestine. Créée en 1964, l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP) gagne son indépendance et devient incontournable. Avec la Première Intifada (1987-1993), la résistance palestinienne se recentre sur le territoire occupé. La première négociation israélo-arabe (entamée en 1991 à Madrid) et israélo-palestinienne permet une reconnaissance réciproque entre l’Etat d’Israël et l’OLP. L’échec de la négociation de Camp David (juillet 2000), de même que le doublement du n...

Subscribe to the Delegate's Club to fully unlock this Position Paper.

You can search and browse the Position Paper Database and read abstracts for each paper. To get access to the full database and the full content of all Position Papers, get a Delegate's Club subscription Learn More

Subscribe Now!